Biographie

Maire de Boussy-Saint-Antoine depuis 2008 et Député de la 9e circonscription de l'Essonne depuis le 4 juillet 2014 ...

En savoir plus

Circonscription

De la Seine à l'Yerres en passant par la Forêt de Sénart, découvrez notre circonscription et les 4 cantons ...

En savoir plus

L’équipe

Pour coordonner ses actions à l'Assemblée Nationale et en circonscription, je m’appuie sur mon équipe parlementaire ...

En savoir plus

Me contacter

Je suis votre élu. Je reçois sur rendez-vous à l’Assemblée nationale ou aux permanences que j’assure chaque semaine ...

En savoir plus

Newsletter

Inscrivez-vous à ma lettre d'information pour vous suivre mon actualité à l’Assemblée et en circonscription ...

En savoir plus

Désintox : oui le Gouvernement agit contre le terrorisme !

Oui le Gouvernement agit contre le terrorisme ! Et il n’a pas attendu les tragédies de Charlie Hebdo, de l’Hyper Casher ou du 13 novembre pour se mettre au travail.

Depuis 2012, ce sont deux lois anti-terroristes qui ont été adoptées, mettant en œuvre des dispositions restrictives (blocage administratif de sites internet et non pas seulement judiciaire, comme le proposait l’opposition), permettant à la fois la prévention (mise en place d’un « numéro vert » afin de recueillir les signalements, mise en place dans chaque département de cellules de suivi et de prise en charge individualisés des individus radicalisés et de leur famille, renforcement de la lutte contre la propagation de la haine terroriste sur Internet, renforcement de la prise en charge et du suivi des individus radicalisés en prison…) et une répression impossible jusque-là (quant à la commission d’actes terroristes par des Français à l’étranger, aux aspirants terroristes agissant seuls...).

A ces mesures s’ajoutent un renforcement sans attendre des moyens des forces de sécurité et de la justice – tandis que Monsieur Sarkozy avait supprimé 13 000 postes de policiers et de gendarmes – et un renforcement des services de renseignement affaiblis sous le précédent quinquennat.

Cette mobilisation du Gouvernement s’est évidemment accrue depuis janvier :

  • Une loi sur le renseignement, la première depuis 1991
  • Un nouveau renforcement des moyens alloués aux services de renseignement
  • De nouveaux crédits accordés durablement à la Défense

Pas moins de 5 attentats ont été déjoués depuis le printemps.

Ces évènements tragiques ne doivent pas donner lieu à une récupération politicienne indécente mais particulièrement opportuniste en contexte électoral…

Que dire des récents propos, absolument scandaleux, de Monsieur Sarkozy qui affirme qu’aucun attentat n’a eu lieu sous sa Présidence ? Aurait-il déjà oublié les actes odieux commis par Mohammed Merah ?

Ce contexte si particulier doit nous appeler, toutes et tous, par-delà les clivages politiques, à la mesure, la cohérence et la responsabilité.

C’est pourquoi, cette mobilisation du Gouvernement sera renforcée. Cela passera par un projet de loi constitutionnelle, des mesures législatives (élargissement des moyens d’enquête anti-terroriste, de la légitime défense pour les policiers, autorisation de fouilles et contrôle par les agents de sécurité des entreprises de transports, …), un renforcement des moyens (5000 effectifs supplémentaires dans les forces de l’ordre, 2500 dans la justice, 1000 dans les douanes, fin des réduction d’effectifs dans l’armée jusqu’à 2019), comme l’a annoncé le Président de la République.

Par ailleurs, rappelons également que :

  • 3 mosquées radicales ont été fermées, ainsi que plusieurs salles de prières clandestines depuis la déclaration de l’état d’urgence,
  • 65 expulsions de prêcheurs de haine ont eu lieu depuis mai 2012, dont 34 depuis le début de l'année 2015, contre 19 sur la période 2007-2012.

Oui l’état d’urgence est une mesure indispensable parce que c’est la seconde fois en un an que notre pays est frappé en plein cœur et parce qu’il y a un nombre de victimes sans précédent. Celui-ci s'applique en outre sous un contrôle quotidien du Parlement ainsi que l'a décidé la Commission des lois de l'Assemblée Nationale.

En outre, il est trop facile, comme le fait le FN, de dire que rien n’est fait quand on vote contre tout ce qui se fait, comme la loi renseignement ou le blocage des sites internet, et qu’on se prononce contre des mesures efficaces comme le PNR (Passenger Name Record : données des dossiers passagers).

 

lien parti socialistelien Assemblée nationale

Assemblée nationale

Le site de l'Assemblée nationale
  • Aucun résultat ne correspond à votre recherche