Biographie

Maire de Boussy-Saint-Antoine depuis 2008 et Député de la 9e circonscription de l'Essonne depuis le 4 juillet 2014 ...

En savoir plus

Circonscription

De la Seine à l'Yerres en passant par la Forêt de Sénart, découvrez notre circonscription et les 4 cantons ...

En savoir plus

L’équipe

Pour coordonner ses actions à l'Assemblée Nationale et en circonscription, je m’appuie sur mon équipe parlementaire ...

En savoir plus

Me contacter

Je suis votre élu. Je reçois sur rendez-vous à l’Assemblée nationale ou aux permanences que j’assure chaque semaine ...

En savoir plus

Newsletter

Inscrivez-vous à ma lettre d'information pour vous suivre mon actualité à l’Assemblée et en circonscription ...

En savoir plus

Intransigeance et fermeté suite aux violences exercées dans les abattoirs

Suite aux révélations faisant état de nouvelles violences exercées sur des moutons, cochons et bovins dans l'abattoir intercommunal certifié bio du Vigan (Gard), j’ai été, comme tout le monde, très choqué.

Je refuse que de telles pratiques puissent avoir lieu encore aujourd’hui.

Je tiens à souligner la rapidité avec laquelle le Gouvernement, par la voix du Ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire Stéphane Le Foll, a réagi. Celui-ci a immédiatement diligenté une enquête de la Brigade nationale d’enquête vétérinaire et phytosanitaire afin de mettre un terme à ces pratiques inacceptables, de faire toute la lumière sur les faits dénoncés et de déterminer les responsabilités. Déjà des faits similaires avaient pu être précédemment observés à Alès, dont l’abattoir a été fermé à titre conservatoire le 14 octobre dernier.

Dès Novembre 2015, instruction a également été donné aux Préfets de s’assurer de la prévention de tout acte de maltraitance lors de l’abattage.

De façon plus générale et au-delà de ce seul cas, je tiens à rappeler l’engagement constant du Gouvernement et de la majorité parlementaire à laquelle j’appartiens au service de la condition animale. En effet, en 2014 dans le cadre du projet de loi relatif à la modernisation du droit, la qualité symbolique d’« êtres vivants doués de sensibilité » a été reconnue aux animaux alors que jusqu’alors, le code civil les considéraient comme « des biens meubles ».

Face à de telles pratiques régulièrement dénoncées, j’entends rester attentif et vigilant dans le suivi d’éventuelles mesures complémentaires qui pourraient être prises.

 

lien parti socialistelien Assemblée nationale

Assemblée nationale

Le site de l'Assemblée nationale
  • Aucun résultat ne correspond à votre recherche