Biographie

Maire de Boussy-Saint-Antoine depuis 2008 et Député de la 9e circonscription de l'Essonne depuis le 4 juillet 2014 ...

En savoir plus

Circonscription

De la Seine à l'Yerres en passant par la Forêt de Sénart, découvrez notre circonscription et les 4 cantons ...

En savoir plus

L’équipe

Pour coordonner ses actions à l'Assemblée Nationale et en circonscription, je m’appuie sur mon équipe parlementaire ...

En savoir plus

Me contacter

Je suis votre élu. Je reçois sur rendez-vous à l’Assemblée nationale ou aux permanences que j’assure chaque semaine ...

En savoir plus

Newsletter

Inscrivez-vous à ma lettre d'information pour vous suivre mon actualité à l’Assemblée et en circonscription ...

En savoir plus

Soutien au maintien de la structure et du budget du centre Hubertine Auclert

Retrouvez ci-dessous le courrier que j'ai cosigné avec 24 parlementaires et que nous avons adressé à Valérie Pécresse, Présidente du Conseil régional d'Île-de-France, en soutien au maintien de la structure et du budget du centre Hubertine Auclert, centre francilien de ressources pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

--

Madame la Présidente,

Le 10 mai dernier, nous vous interpelions sur la baisse de la subvention accordée à l’organisme associé de la Région chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes, le Centre Hubertine Auclert. Vous nous répondez que non seulement il n’y a pas eu de baisse, mais que vous auriez augmenté le budget du centre.

Quel joli tour de passe passe… Mais qui ne passe pas !

La subvention de 836.000 euros accordée au centre en 2015 n’avait rien d’exceptionnel, contrairement à ce que vous expliquez dans votre courrier. Elle réunissait en une seule et unique subvention les deux montants qui étaient accordés au centre depuis 2013 – pour le centre d’une part, et l’Observatoire régional des violences faites aux femmes d’autre part.

En 2010 et 2011, le CHA a reçu une subvention de 572.000 euros et de 543.000 en 2012.

En 2013, le centre a reçu deux subventions distinctes de 543.000 euros et 120.000 euros, soit 663.000 euros. Cette nouvelle subvention de 120.000 euros devait couvrir les dépenses du nouvel observatoire régional des violences faites aux femmes créé en milieu d’année. En 2014, la subvention pour l’Observatoire a été portée à 300.000 euros (pour une année pleine), et celle du centre maintenue à 543.000€ soit un montant total de 843.000€.

Les deux subventions ont été fusionnées en 2015 soit 836.000 euros (avec une subvention exceptionnelle de 100.000€ supplémentaire pour l’enquête nationale VIRAGE portant le montant total à 936.000€).

Donc en 2016, en accordant 600.000 euros au CHA, vous diminuez la subvention de 236.000 euros. Ou vous considérez que l’Observatoire régional des violences faites aux femmes ne devrait pas être pérennisé.

Les 120.000 euros d’économie de loyer que vous mettez en avant ne couvrent pas la diminution évoquée. Par ailleurs, les nouveaux logements choisis pour le centre ne lui permettent pas d’accueillir le public, ce qui, vous en conviendrez, est plutôt dommageable pour un centre de ressources.

Notre courrier était volontairement en dehors de toute polémique. Vous aurez d’ailleurs pu remarquer qu’il n’a pas été adressé à la presse. Votre réponse en revanche est particulièrement polémique.

Vous nous renvoyez « à oeuvrer pour l’égalité hommes/femmes et le respect des droits des femmes au sein du gouvernement que nous [soutenons] ». Les parlementaires que nous sommes vous remercient pour vos conseils. Mais nous n’avons pas de leçon à recevoir. Les délégations aux droits des femmes de l’Assemblée nationale et du Sénat ont beaucoup fait ces quatre dernières années pour les droits des femmes. La majorité gouvernementale a fait progresser la parité, le droit à disposer de son corps, la lutte contre les violences faites aux femmes comme cela avait rarement été le cas. Nous avons d’ailleurs à plusieurs occasions travaillé dans ces domaines avec nos collègues de droite comme sur la lutte contre le système prostitutionnel par exemple. Nous n’en faisons pas un sujet partisan. Pour ce qui est des résultats, doit-on vous le rappeler, la France est passée de la 45e à la 15e place dans le classement des pays sur l’égalité femmes-hommes ces trois dernières années.

Vous avez doublé le contingent des logements attribués par la Région aux femmes victimes de violences, très bien. Mais vous avez aussi supprimé le Pass Contraception. Vous vous êtes engagée à ne pas reconduire les subventions allouées à ce que vous nommez « promotion de la théorie du genre » durant votre campagne et comptez dans votre majorité des élus proches de la Manif pour Tous, qui crie « Pas touche à mes stéréotypes de genre ! ». Nous vous faisons grâce de citer certains de vos propos qui ne servent pas le combat pour les droits des femmes.

Nous ne vous écrivons pas pour vous donner ou recevoir des leçons de féminisme. Nous vous écrivons en tant que parlementaires soucieux du maintien d’une politique d’égalité femmes-hommes ambitieuse dans notre région à travers l’activité riche du Centre Hubertine Auclert. Nous vous redemandons de bien vouloir réexaminer la subvention du Centre. Ou de nous dire clairement ce sur quoi le centre va devoir tirer un trait en 2016 parmi ses activités.

Nous vous prions d’agréer, Madame la Présidente, l’expression de nos respectueuses salutations.

Laurence Abeille, Députée du Val-de-Marne

Aline Archimbaud, Sénatrice de Seine-Saint-Denis

Patrick Bloche, Député de Paris

Emeric Bréhier, Député de Seine-et-Marne

Jean-Jacques Bridey, Député du Val-de-Marne

Marie-George Buffet, Députée de Seine-Saint-Denis

Jean-Christophe Cambadélis, Député de Paris

Claire-Lise Campion, Sénatrice de l’Essonne

Fanélie Carrey-Conte, Députée de Paris

Luc Carvounas, Sénateur du Val-de-Marne

Pascal Cherki, Député de Paris

Romain Colas, Député de l’Essonne

Carlos Da Silva, Député de l’Essonne, Président du groupe socialiste et républicain au Conseil régional d'Île-de-France

Vincent Eblé, Sénateur de Seine-et-Marne

Olivier Faure, Député de Seine-et-Marne

Jacqueline Fraysse, Députée des Hauts-de-Seine

Jean-Marc Germain, Député de Paris

Benoît Hamon, Député des Yvelines

Philippe Kaltenbach, Sénateur des Hauts-de-Seine

Maud Olivier, Députée de l’Essonne

Michel Pajon, Député de Seine-Saint-Denis

Elisabeth Pochon, Députée de Seine-Saint-Denis

Michel Pouzol, Député de l’Essonne

Eva Sas, Députée de l’Essonne

Julie Sommaruga, Députée des Hauts-de-Seine

 

lien parti socialistelien Assemblée nationale

Assemblée nationale

Le site de l'Assemblée nationale
  • Aucun résultat ne correspond à votre recherche