Biographie

Maire de Boussy-Saint-Antoine depuis 2008 et Député de la 9e circonscription de l'Essonne depuis le 4 juillet 2014 ...

En savoir plus

Circonscription

De la Seine à l'Yerres en passant par la Forêt de Sénart, découvrez notre circonscription et les 4 cantons ...

En savoir plus

L’équipe

Pour coordonner ses actions à l'Assemblée Nationale et en circonscription, je m’appuie sur mon équipe parlementaire ...

En savoir plus

Me contacter

Je suis votre élu. Je reçois sur rendez-vous à l’Assemblée nationale ou aux permanences que j’assure chaque semaine ...

En savoir plus

Newsletter

Inscrivez-vous à ma lettre d'information pour vous suivre mon actualité à l’Assemblée et en circonscription ...

En savoir plus

REOSC : le fleuron industriel et technologique mondial implanté à Saint-Pierre-du-Perray reçoit Thierry Mandon

Parce que l’Essonne est un vivier d’entreprises de pointe et que Reosc-Safran a répondu à l’appel d’offre de l’EuropeanSouthernObservatory (ESO) pour le polissage du miroir primaire segmenté de du plus grand télescope du monde (E-ELT – EuropeanExtremely Large Telescope), j’ai proposé à Thierry Mandon, Secrétaire d’Etat en charge de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, de venir à la rencontre des salariés de l’entreprise,Philippe Petitcolin, Directeur général de Safran, Martin Sion, Président de Sagem, Thierry Batut, Président de Reosc et l’ensemble des élu-e-s du territoire, afin de leur apporter notre soutien dans ce magnifique projet d’envergure internationale.

L’E-ELT est basé à Cerro Armazones au Chili et a pour vocation à prouver la vie sur des exoplanètes proches. Le miroir M1, d’un diamètre de 39 mètres, est constitué de 798 segments hexagonaux et représente un enjeu majeur pour l’optique française.

Ce projet a été lancé en décembre 2014 pendant le Conseil de l’ESO. L’offre de Reosc-Safran a été déposée en avril 2015 et le contrat débutera en janvier 2017, pour une première lumière en 2024.

La légitimité de Reosc-Safran dans ce projet n’est plus à démontrer : mise au point du plus puissant télescope européen dans les années 70, réalisation des optiques du plus grand télescope du monde dans les années 90 et du premier télescope segmenté de précision dans les années 2000, ce projet est donc en parfaite cohérence avec les prouesses technologiques qui sont la marque de fabrique de l’entreprise, devenue depuis longtemps déjà leader mondial dans le domaine des optiques de haute performance au service de l’astronomie, du spatial, des grands lasers ou encore de l’industrie des semi-conducteurs dans les domaines civil et de défense.

Si Reosc-Safran décroche ce projet, c’est l’assurance de plusieurs années de chiffre d’affaire, 44 emplois supplémentaires pendant 7 ans, la mise en place d’une nouvelle usine pour produire les 931 segments du miroir.

 

lien parti socialistelien Assemblée nationale

Assemblée nationale

Le site de l'Assemblée nationale
  • Aucun résultat ne correspond à votre recherche