Biographie

Maire de Boussy-Saint-Antoine depuis 2008 et Député de la 9e circonscription de l'Essonne depuis le 4 juillet 2014 ...

En savoir plus

Circonscription

De la Seine à l'Yerres en passant par la Forêt de Sénart, découvrez notre circonscription et les 4 cantons ...

En savoir plus

L’équipe

Pour coordonner ses actions à l'Assemblée Nationale et en circonscription, je m’appuie sur mon équipe parlementaire ...

En savoir plus

Me contacter

Je suis votre élu. Je reçois sur rendez-vous à l’Assemblée nationale ou aux permanences que j’assure chaque semaine ...

En savoir plus

Newsletter

Inscrivez-vous à ma lettre d'information pour vous suivre mon actualité à l’Assemblée et en circonscription ...

En savoir plus

Engagé contre les violences faites aux femmes et, tout simplement, pour leur respect

Conformément à mes engagements en tant que Maire de Boussy-Saint-Antoine, la municipalité a scellé un partenariat avec l'association locale Léa (Lieu, écoute, accompagnement) et le bailleur OSICA pour mettre à disposition des femmes victimes de violences conjugales et, le cas échéant, de leurs enfants, un logement leur permettant d'échapper à un conjoint violent.

Par cette action, la commune souhaite participer à l'indispensable effort national pour prévenir et réprimer toutes les formes de violence à l'égard des femmes et protéger de leurs agresseurs celles qui les subissent.

Il est inadmissible de constater que, dans notre pays, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint. Et la violence ne s'arrête pas à ce terrible bilan : selon les études conduites par l'Insee, près de 220 000 femmes sont victimes chaque années de violences physiques ou sexuelles de la part de leur conjoint ou ex-conjoint et seules 16% d'entre-elles portent plainte. Le taux de plaintes tombe même à 10% pour les viols et tentatives de viol qui concernent chaque année environ 86 000 femmes.

Ces chiffres montrent l'ampleur d'un phénomène qui est intolérable dans notre société et qui frappe indistinctement les femmes à tous les âges et dans l'ensemble des catégories sociales. Ils montrent aussi, au regard de la faiblesse du nombre de procédures engagées, à quel point les victimes restent souvent murées dans leur silence et leur douleur.

Boussy-Saint-Antoine est mobilisé depuis plusieurs années pour libérer la parole des victimes et les accompagner dans le cheminement qui les conduits à la fois à obtenir justice et à bâtir leur vie loin de leurs bourreaux. Notre ville accueille ainsi des permanences, bien évidemment de l'association Léa, mais aussi du Centre d'information des droits des femmes et de la famille et l'association d'aide aux victimes Médiavipp 91. Par ailleurs, les agents municipaux du service Solidarités sont sensibilisés à la problématique des violences faites aux femmes et ont, à plusieurs reprises, épaulé des Buxaciennes malheureusement concernées dans l'engagement de leurs démarches. En outre, toujours pour favoriser l'expression des victimes, la Ministre en charge des Droits des femmes a souhaité la création d'un numéro d'appel anonyme et gratuit, le 3919.

J'invite chacun et chacune à la vigilance sur ce sujet car, dès lors qu'une victime s'exprime, des moyens de prise en charge et de répression des auteurs de violences existent. Pour autant, bien trop souvent, les femmes n'osent pas parler, par peur de représailles mais surtout par peur d'être jugées. Il faut rompre avec ce cercle vicieux au sein duquel silence et indifférence, voire défiance à l'égard des victimes, alimentent et encouragent la violence.

En France, au 21ème siècle, une femme meurt tous les 3 jours sous les coups de son conjoint.

 

 

lien parti socialistelien Assemblée nationale

Assemblée nationale

Le site de l'Assemblée nationale
  • Aucun résultat ne correspond à votre recherche