Biographie

Maire de Boussy-Saint-Antoine depuis 2008 et Député de la 9e circonscription de l'Essonne depuis le 4 juillet 2014 ...

En savoir plus

Circonscription

De la Seine à l'Yerres en passant par la Forêt de Sénart, découvrez notre circonscription et les 4 cantons ...

En savoir plus

L’équipe

Pour coordonner ses actions à l'Assemblée Nationale et en circonscription, je m’appuie sur mon équipe parlementaire ...

En savoir plus

Me contacter

Je suis votre élu. Je reçois sur rendez-vous à l’Assemblée nationale ou aux permanences que j’assure chaque semaine ...

En savoir plus

Newsletter

Inscrivez-vous à ma lettre d'information pour vous suivre mon actualité à l’Assemblée et en circonscription ...

En savoir plus

Suite à la mobilisation de Romain Colas et des élus du territoire, le Gouvernement annonce une nouvelle concertation et la révision du calendrier de la procédure de modification des trajectoires de vol au départ d'Orly

Alain Vidalies, Secrétaire d'Etat aux Transports, a annoncé hier à Romain Colas, suite à ses interpellations, l’engagement d'une nouvelle concertation et la révision du calendrier de la procédure de modification des trajectoires de vol au départ d'Orly.

Alerté par voie de presse en juin dernier de la validation par la Commission Consultative de l'Environnement (CCE) d'Orly d’un projet de modification des trajectoires de décollages face à l’Est, sans concertation avec l’ensemble des élus du territoire concerné, les associations et les riverains, j'ai organisé, le 12 juillet, une réunion dans les locaux de la DGAC. Réunissant les maires des communes potentiellement impactées, cette réunion nous a permis d’affirmer notre désaccord tant sur le fond du projet que sur la méthode de son élaboration.

Lire la suite...

Nouvelles trajectoires au départ d'Orly: de la nécessité de reporter le calendrier et recourir à un nouveau projet

 

Fortement mobilisé, comme nombre d'élus, d'associations et d'habitants de notre territoire, contre le projet de modification des procédures de décollage au départ d'Orly, j'ai rencontré mercredi 28 septembre les membres du Cabinet de Monsieur Alain Vidalies, Secrétaire d'Etat en charge des Transports afin de leur faire part de l'urgente nécessité de reporter le calendrier de décision relatif à la modification des trajectoires de vol au départ d’Orly et l’établissement d’un nouveau projet offrant des garanties sur l’absence de transfert de nuisances et son caractère contraignant pour les pilotes et le contrôle aérien.

Retrouvez ci-dessous le courrier que j'ai adressé à Alain Vidalies après cette entrevue.

Monsieur le Secrétaire d’Etat,

Suite à mon entrevue avec les membres de votre cabinet ce matin, je me permets de réitérer auprès de vous ma demande de révision du processus actuellement engagé visant à modifier les trajectoires de vol au départ d’Orly.

Au regard de la forte mobilisation des associations, des riverains et des élus du territoire de Grand Paris Sud et d’une partie du Val d’Yerres – Val de Seine depuis plusieurs semaines, des éléments techniques et environnementaux qui ont été portés à ma connaissance, il m’apparait, en effet, inconcevable de poursuivre le projet de modification des trajectoires aériennes au départ de l’Aéroport d’Orly sur la base des actuelles propositions de la DGAC.

Or, l’avis de l’Autorité de Contrôle des Nuisances Aériennes (ACNUSA) doit être rendu dans les jours à venir. Il est donc indispensable de recourir à un report du calendrier de décision relatif à la modification des trajectoires de vol au départ d’Orly et l’établissement d’un nouveau projet offrant des garanties sur l’absence de transfert de nuisances et son caractère contraignant pour les pilotes et le contrôle aérien.

Vous remerciant par avance pour l’intérêt que vous porterez à cette demande, je vous prie de croire, Monsieur le Secrétaire d’Etat, en l’expression de ma haute considération.

Romain Colas

Député de l'Essonne

Retrouvez ci-dessous mes autres interventions sur ce sujet:

 

Nous ne sombrerons ni dans la peur ni dans le chaos

Hier, en fin de journée, une opération de police d’envergure a été conduite à Boussy-Saint-Antoine, commune dont je suis le Maire.

D’après les éléments communiqués par les forces de l’ordre et le Ministre de l’Intérieur, cette opération visait, dans le cadre d’une enquête des services et du parquet antiterroristes, l’interpellation de trois femmes soupçonnées de vouloir commettre un attentat motivé par l’islamisme radical.

Ces trois personnes ont été arrêtées et mises hors d’état de nuire. Jusque tard dans la nuit, des investigations ont été conduites par les services compétents.

Je veux rendre hommage aux policiers et aux magistrats qui, par leur travail et leur engagement, ont permis le succès de cette opération qui a, selon toute vraisemblance, évité la survenance d’un drame dans les réseaux de transports franciliens. Je veux témoigner également de notre solidarité avec le fonctionnaire des services de renseignement qui a été blessé au cours de l’interpellation des suspectes.

Je souhaite enfin saluer la dignité des habitants présents hier soir qui partageaient la stupeur de voir la ville de Boussy-Saint-Antoine marquée par ces faits, mais qui ont fait preuve de calme et de solidarité avec les fonctionnaires de police présents.

La menace terroriste qui a justifié l’opération a été neutralisée et rien n’indique que des risques particuliers pèsent à cette heure sur la commune. Pour autant, au cours de la nuit, le Directeur départemental de la sécurité publique et moi-même avons convenu du maintien à Boussy-Saint-Antoine d’un dispositif policier dans le secteur concerné et autour des équipements publics, notamment des écoles et du collège.

Les faits des dernières heures nous montrent à quel point la menace est présente dans notre pays et susceptible de se manifester en tout point, même le plus tranquille, comme Boussy-Saint-Anoine. C’est le sens des alertes maintes fois répétées par les pouvoirs publics, notamment encore hier matin par le Président de la République, et des mesures que nous mettons en œuvre, depuis janvier 2012, pour adapter le fonctionnement des services publics à cette menace.

Au-delà des mesures prises par les pouvoirs publics, les évènements d’hier soir nous rappellent cruellement à notre devoir collectif et individuel de vigilance. Nous ne nous laisserons pas entraîner dans la peur et le chaos par ceux qui veulent nous contester notre droit à vivre comme nous le voulons et nous resterons, dans la responsabilité et la solidarité, engagés et déterminés à prendre toutes les mesures utiles à la sécurité collective.

Communiqué de presse: Romain Colas réclame la suspension de la procédure de modification des trajectoires de vol au départ d'Orly

Informé par voie de presse quelques jours après la CCE du 16 juin 2016, alerté par de nombreux élus et associations de notre territoire, c'est avec étonnement que j'ai pris connaissance des projets de modifications des procédures des trajectoires de vol au départ d'Orly, sans concertation ni enquête publique.

Bien décidé à préserver notre qualité de vie, respecter le vécu des habitants et refuser tout transfert de nuisances, j'ai organisé en urgence au début de l'été une réunion à la DGAC (12 juillet 2016) avec les élus des communes concernées par ce projet.

Nous avons ensemble demandé que des solutions alternatives soient étudiées et que le temps d'un véritable concertation avec l'ensemble des territoires concernés soit pris, afin d'aboutir à une décision plus respectueuse du cadre de vie des habitants de la 9e circonscription de l'Essonne et n'impliquant pas de transfert de nuisances.

Depuis cette date, réunions publiques et interventions se multiplient dans les communes de Grand Paris Sud et de la 9ème circonscription de l'Essonne pour dire non à ce projet tel qu'il a été présenté le 16 juin dernier.

J'ai donc saisi Monsieur Alain Vidalies, Secrétaire d'Etat aux Transports, pour demander la suspension du processus en cours et l'engagement d'un dialogue associant tous les acteurs concernés.

Plus que jamais mobilisé et attentif aux modifications des trajectoires des avions au départ d'Orly

Comme nombre d’élu-e-s de mon territoire, j’ai appris par voie de presse le 20 juin dernier que la Direction Générale de l’Aviation Civile avait proposé à la Commission Consultative de l’Environnement une modification des trajectoires de vols au départ de l’aéroport d’Orly.

Après la réunion du 12 juillet dont j'ai rendu compte ici, j'ai tenu à alerter Monsieur Alain Vidalies, Secrétaire d'Etat en charge de Transports, sur la nécessité de reprendre la concertation et de revoir ces modifications afin que la réalité du vécu des habitant-e-s soit prise en compte et ce, sans transfert de nuisances.

Retrouvez ci-dessous l'intégralité de ce courrier.

Monsieur le Secrétaire d’Etat,

Comme nombre d’élu-e-s de mon territoire, j’ai appris par voie de presse le 20 juin dernier que la Direction Générale de l’Aviation Civile avait proposé à la Commission Consultative de l’Environnement une modification des trajectoires de vols au départ de l’aéroport d’Orly.

Lire la suite...

Dotations de l'Etat: ma lettre aux habitant-e-s d'Epinay-sous-Sénart

Retrouvez ci-dessous la lettre que j'adresse ce jour aux habitant-e-s d'Epinay-sous-Sénart en réponse aux déclarations de Monsieur Georges Pujals, Maire d'Epinay-sous-Sénart qui justifie l'augmentation des impôts locaux par la "la chute vertigineuse" des dotations de l'Etat.

-----

Aux habitantes et habitants d'Epinay-sous-Sénart

Madame, Monsieur,

J'ai souhaité m'adresser directement à vous suite à la lecture de la dernière édition du magazine municipal d'Epinay-sous-Sénart. 

Dans ce dernier, votre Maire, Georges Pujals, justifie l'augmentation des impôts locaux votée par sa majorité au Conseil municipal par "la chute vertigineuse" des dotations de l'Etat à votre commune.

Si je n'ai pas pour habitude d'intervenir dans des débats concernant l'action des élus des communes de la circonscription dont je suis l'élu, il me paraît nécessaire, face aux affirmations de votre Maire, de vous informer de la réalité des soutiens financiers apportés par l'Etat à votre Ville.

Contrairement à ce qu'affirme Monsieur Pujals, les dernières lois de finances ont eu pour effet d'augmenter la dotation globale de fonctionnement (DGF) perçue par Epinay. Celle-ci a été de 8 048 912 euros en 2014, 8 173 876 euros en 2015 et 8 225 364 euros en 2016 ; à cela s'ajoute la montée en puissance, prévue par la loi, du Fonds de Solidarité de la Région Ile-de-France (FSRIF) dont le montant pour Epinay est passé de 1 259 327 euros en 2014 à 1 527 967 euros en 2016. Au total, depuis l'arrivée aux responsabilités de votre Maire, les sommes perçues par la commune au titre de la DGF et FSRIF ont augmenté de 445 092 euros.

Ainsi, alors même que les dotations de l'Etat baissent dans la grande majorité des communes pour contribuer à la réduction des déficits publics qui ont atteint des niveaux record durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, la Ville d'Epinay-sous-Sénart, parce qu'elle fait partie des communes les moins favorisées, bénéficie d'une solidarité nationale renforcée. 

Lire la suite...

Mobilisé et attentif aux modifications des procédures de trajectoires au départ d'Orly

Le 16 juin dernier, la Commission Consultative de l'Environnement (CCE) d'Orly présentait son plan de modification des départs Ouest et Nord, à partir des pistes 06 et 08.

Partant du constat - déjà dénoncé depuis longtemps par de nombreux élu-e-s et associations - que certaines trajectoires présentaient un virage très serré après décollage, la CCE a proposé une modification des procédures afin de canaliser ces dispersions des trajectoires qui entraînaient le survol de zones densément peuplées.

En effet, certains appareils prennent une vitesse trop faible pour assurer le virage prévu par les procédures. D’autres encore ont un taux de montée faible et se retrouvent en face à face avec les décollages suivants, obligeant les contrôleurs à prendre les avions en guidage radar (« directes ») et la procédure prévue est alors totalement ignorée.

Il était donc nécessaire de repenser ces procédures afin de limiter et contrôler ces dispersions. En concentrant le flux aérien au-dessus de la Forêt de Sénart plutôt que sur les zones habitées.

Lire la suite...

Engagé contre les violences faites aux femmes et, tout simplement, pour leur respect

Conformément à mes engagements en tant que Maire de Boussy-Saint-Antoine, la municipalité a scellé un partenariat avec l'association locale Léa (Lieu, écoute, accompagnement) et le bailleur OSICA pour mettre à disposition des femmes victimes de violences conjugales et, le cas échéant, de leurs enfants, un logement leur permettant d'échapper à un conjoint violent.

Par cette action, la commune souhaite participer à l'indispensable effort national pour prévenir et réprimer toutes les formes de violence à l'égard des femmes et protéger de leurs agresseurs celles qui les subissent.

Il est inadmissible de constater que, dans notre pays, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint. Et la violence ne s'arrête pas à ce terrible bilan : selon les études conduites par l'Insee, près de 220 000 femmes sont victimes chaque années de violences physiques ou sexuelles de la part de leur conjoint ou ex-conjoint et seules 16% d'entre-elles portent plainte. Le taux de plaintes tombe même à 10% pour les viols et tentatives de viol qui concernent chaque année environ 86 000 femmes.

Lire la suite...

Visite de l’Elysée avec les élèves de Soisy-sur-Seine: l’aboutissement d’un projet pédagogique remarquable

Aux lendemains des attentats qui ont frappé notre pays le 13 novembre dernier, les élèves de 5ème et de 4ème du Collège de l’Ermitage de Soisy-sur-Seine se sont vus proposer par leur professeure de Lettres, Isabelle Perciaux, un exercice épistolaire visant à exprimer leur ressenti et coucher leurs émotions sur le papier.

De cet exercice sont ressorties 27 lettres, tantôt adressées à leurs proches, tantôt au Ministre de l’Intérieur, mais pour la plupart, adressées au Président de la République. Ces 27 lettres ont été imprimées sur un immense drapeau tricolore – devenu à la fois refuge et étendard de nos valeurs républicaines – qui orne désormais le hall du Collège et dont l’inauguration s’est tenue le 25 mars dernier.

C’est un immense honneur pour moi que d’avoir pu, modestement, contribuer à la concrétisation de ce beau projet, grâce à une subvention versée au titre de la réserve parlementaire.

Immédiatement après cette très belle cérémonie, j’ai tenu à transmettre au Président de la République l’ensemble des lettres qui lui étaient personnellement destinées.

Le 3 mai dernier, François Hollande a répondu aux élèves.

Chers élèves,

Monsieur Romain Colas, député de l’Essonne et maire de Boussy-Saint-Antoine, n’a pas manqué de me transmettre les courriers que vous avez écrits à mon intention au lendemain des terribles attentats qui ont endeuillé notre pays le 13 novembre dernier.

Lire la suite...

 

lien parti socialistelien Assemblée nationale

Assemblée nationale

Le site de l'Assemblée nationale
  • Aucun résultat ne correspond à votre recherche